L’apprentissage doit suivre une progression logique des tâches à réaliser.

Le jeune qui arrive à la pharmacie sort le plus souvent des études secondaires et ne connaît pas le monde du travail.

Au départ il a souvent des difficultés à aller vers les clients puisque ses compétences sont encore quasiment inexistantes. Il doit donc commencer par les tâches de déballage et rangement, qui lui permettent de se familiariser avec l’univers de la pharmacie. Il a besoin de poser des questions pour
comprendre les tâches, de faire le lien avec ce qu’il apprend en théorie au CFA. Il portera un badge qui l’identifiera en tant qu’apprenti auprès des clients.
Le carnet de liaison permet au tuteur officinal de déterminer avec l'apprenti(e) le "parcours de formation prévu". Un parcours type est proposé, mais il pourra être adapté en fonction de l’organisation de travail de l’entreprise.
Au cours de la formation, chaque fois qu'une compétence sera acquise, l'apprenti demandera au tuteur de valider cette acquisition en remplissant la case correspondante dans la colonne "parcours vécu". Le carnet doit être tenu à jour car le tuteur CFA le consulte au moment de vos rencontres (visites ou téléphoniques).
Cette progression peut être l’objet d’une concertation entre les tuteurs (CFA et Officine).
N’oubliez pas que pour la sécurité des patients, les tâches réalisées par l’apprenti(e) doivent être effectuées sous le contrôle d’un diplômé.

Vous êtes ici : Accueil Employeurs Rôle employeur et tuteur