L'ALTERNANCE

En cours de modification

LA FORMATION AU BREVET PROFESSIONNEL DE PREPARATEUR EN PHARMACIE

2 ans  dont 800 heures en CFA

Au CFA de Toulouse  les 400 heures annuelles sont réparties en 16 regroupements de 3 jours et 1 regroupement de 2 jours. Les cours ont lieu une semaine sur deux :

  • soit du lundi 8h15 au mercredi 17h20
  • soit du mercredi 8h15 au vendredi 17h20

  S’il y a échec à l’examen à la fin de la 2ème année, une 3ème année (300 heures CFA à raison d'un jour par semaine de regroupement (exceptionnellement 2 jours) est possible.

Les cours ont lieu de 8h15 à 17h20 tous les vendredis + quelques jeudis dans l'année.


 

CONTRAT PEDAGOGIQUE

C'est un contrat qui engage les trois acteurs suivants conformément aux textes relatifs au contrat d’apprentissage et de professionnalisation :

  • L’entreprise s’engage pendant la durée du contrat à :
    • Définir le parcours de formation de l’apprenant(e)* au sein de l’officine dès transmission du carnet de liaison.
    • Identifier l’apprenant(e)* par le port d’un badge.
    • Suivre les acquis de l’apprenant(e)* au sein de l’officine en tenant à jour le carnet de liaison.
    • S’informer des acquisitions de l’apprenant(e)* lors des regroupements au CFA.
    • Participer aux échanges Entreprise/CFA/Apprenant(e).
    • Faciliter la réalisation du «cas de comptoir» par l’apprenant(e)*. Evaluer ce travail.
  • Le CFA s’engage pendant toute la durée du contrat à :
    • Mettre en œuvre le parcours de formation théorique (référentiel) et préparer au BP
    • Apporter une formation complémentaire aux acquisitions officinales grâce à des visites de sites ou des intervenants extérieurs (venant de différents laboratoires avec des informations d’ordre très pratique).
    • S’informer de l’évolution à l’officine de la formation de l’apprenant(e) lors des visites en début et fin de 1ère année, et des appels téléphoniques après l’émission des bulletins de notes (2 bulletins par année).
    • Participer aux échanges Entreprise/CFA/Apprenant(e)*.
  • L’apprenant(e)* s’engage pendant toute la durée du contrat à :
    • Suivre le plan de formation en entreprise et au CFA : notamment par sa présence aux 800 heures de cours dispensées sur les 2 années de formation, obligatoire pour se présenter aux examens.
    • Remplir et présenter régulièrement le carnet de liaison à ses tuteurs au CFA et à l’officine.
    • Effectuer des recherches et des travaux personnels demandés par les tuteurs.
    • Favoriser les échanges Entreprise/CFA/Apprenant(e)*

 

ROLE DE L'EMPLOYEUR ET DU TUTEUR EN OFFICINE

L’apprentissage doit suivre une progression logique des tâches à réaliser.

Le jeune qui arrive à la pharmacie sort le plus souvent des études secondaires et ne connaît pas le monde du travail.

Au départ il a souvent des difficultés à aller vers les clients puisque ses compétences sont encore quasiment inexistantes. Il doit donc commencer par les tâches de déballage et rangement, qui lui permettent de se familiariser avec l’univers de la pharmacie. Il a besoin de poser des questions pour
comprendre les tâches, de faire le lien avec ce qu’il apprend en théorie au CFA. Il portera un badge qui l’identifiera en tant qu’apprenti auprès des clients.
Le carnet de liaison permet au tuteur officinal de déterminer avec l'apprenti(e) le "parcours de formation prévu". Un parcours type est proposé, mais il pourra être adapté en fonction de l’organisation de travail de l’entreprise.
Au cours de la formation, chaque fois qu'une compétence sera acquise, l'apprenti demandera au tuteur de valider cette acquisition en remplissant la case correspondante dans la colonne "parcours vécu". Le carnet doit être tenu à jour car le tuteur CFA le consulte au moment de vos rencontres (visites ou téléphoniques).
Cette progression peut être l’objet d’une concertation entre les tuteurs (CFA et Officine).
N’oubliez pas que pour la sécurité des patients, les tâches réalisées par l’apprenti(e) doivent être effectuées sous le contrôle d’un diplômé.

A- Les devoirs du tuteur en officine

Le tuteur en officine est le référent direct de la formation de l’apprenant(e) en milieu professionnel, assurant la continuité avec la formation dispensée au CFA ; dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, on l’appelle également « maître d’apprentissage ».

Il a pour mission de contribuer à l’acquisition des compétences requises pour un élève préparateur en pharmacie en vue de l’obtention de son diplôme, en liaison avec le CFA.

Le tuteur doit être titulaire d’un diplôme de préparateur en pharmacie ou de pharmacien et posséder une expérience professionnelle d’au moins 2 ans à son poste.

Dans le cadre du parcours de formation de l’apprenant, le tuteur est l’interlocuteur du CFA et chargé de :

  • Accueillir l’apprenant dans l’entreprise,
  • Présenter le personnel et les activités à l’apprenant,
  • Informer l’apprenant des règles et usages internes à l’officine,
  • Accompagner l’apprenant dans la découverte du métier de préparateur en pharmacie,
  • Organiser et planifier le poste de travail de l’apprenant,
  • Permettre à l’apprenant d’acquérir les savoirs professionnels nécessaires à l’exercice du métier de préparateur en pharmacie,
  • Consulter le carnet de liaison et veiller à ce qu’il soit tenu à jour par l’apprenant(e), et porter les appréciations permettant d’évaluer la progression de l’apprenant(e) dans sa formation,
  • S’informer du parcours de formation de l’apprenant au CFA et des résultats obtenus,
  • Accueillir le formateur du CFA tuteur de l’apprenant dans le cadre du suivi pédagogique,
  • Evaluer l’acquisition des compétences professionnelles de l’apprenant.

B- Les devoirs du titulaire de la pharmacie

  • Le titulaire de l’officine doit prendre les mesures nécessaires à l’organisation de la formation et permettre au tuteur de dégager de son temps de travail les disponibilités nécessaires à l’accompagnement de l’apprenant(e) et aux relations avec le CFA.
  • Il doit veiller aux bonnes conditions de travail, d’hygiène et de sécurité.
  • Il s’engage à confier à l’apprenant(e), sous la responsabilité directe d’un pharmacien ou d’un tuteur agréé, des tâches ou des missions lui permettant d’exécuter des opérations conformes à une progression annuelle définie avec le CFA.
  • Le titulaire s’engage à permettre à l’apprenant(e) de suivre la formation dispensée par le CFA d’une part, et au tuteur à exercer sa mission pédagogique d’autre part.
  • Il doit verser un salaire à l’apprenant(e) couvrant le temps passé à l’officine et au CFA, conformément à la législation en vigueur ; le temps de travail fixé à 35h/semaines, incluant les 3 journées de formation au CFA (soit 24h).
  • Pour la préparation directe des épreuves, l'apprenti a droit à un congé supplémentaire de cinq jours ouvrables avec maintien du salaire, et situé dans le mois qui précède les épreuves (Article L6222-35).

 

LE DOSSIER PERSONNEL

 

Le  dossier personnel est demandé à l’apprenant(e) au terme de sa première année d’apprentissage dans le but de réfléchir à des aspects fondamentaux de l’activité de préparateur en pharmacie.

Ce travail personnel fait partie des étapes de construction des compétences de l’apprenant.

Afin de réaliser ce projet dans de bonnes conditions, il sera présenté à l’équipe officinale qui pourra collaborer avec l’apprenant ; il doit répondre, avant tout, à une réflexion dans un contexte professionnel.

Ce travail peut se présenter sous forme de fiche conseil, flyer, affiche, triptyque, livret d’information ou autre support pouvant servir à informer la patientèle, ou l’équipe officinale, dans le cadre d’un conseil.

Ce travail peut porter sur des sujets variés qui sont listés ci-après pour guider l’apprenant ; d’autres sujets peuvent être choisis mais devront faire l’objet d’une validation par le tuteur au CFA ainsi qu’à l’officine.

Ce travail doit être enrichissant, le but étant de revoir et d’appliquer ce qui a été étudié en cours ou à l’officine en s’adaptant au public.

Une présentation des dossiers personnels sera demandée en cours au CFA.

Ce travail sera évalué par le tuteur à l’officine sur une échelle de A à D.

Calendrier de réalisation du dossier personnel :

PHASE 1 : choix du sujet

     Validation du choix par les tuteurs (entreprise et CFA)

THEME…………………………………………….

Visa des tuteurs :

Juin BP1 (lors de la visite en entreprise)

PHASE 2 : réalisation de la fiche

-          Présentation au tuteur CFA

Visa des tuteurs :

Septembre BP2

PHASE 3 : remise de la fiche au tuteur CFA                               

 La non remise de ce travail sera sanctionnée par un zéro

1.  Notation par le tuteur officinal :

2.  Appréciation par le tuteur CFA :

Remise dossier au tuteur CFA

Dernier délai octobre BP2

        date :………..

Tuteur officine : Evaluation (entourer la lettre)     date/signature          

*                    A       (Excellent travail)

*                    B       (travail satisfaisant)

*                    C        (travail moyen)

*                    D        (travail médiocre) 

Evaluation Tuteur CFA                                                                                       

 

Proposition de thèmes de fiche conseil :

Arrêt du tabac / Pilule du lendemain/ L’herpès/ Les hémorroïdes/ La diarrhée du nourrisson/ Piqûre d’insecte / Allergie aux acariens/ Départ à l’étranger/ Allaitement et délivrance d’un tire-lait/ Veinotoniques/ Protection solaire/ Le ronflement/  Mal des transports/ Les poux/ Les tiques/ La gale/ Mise en garde et précautions lors de délivrance de vasoconstricteurs pour le rhume/ Mise en garde et précautions lors de délivrance d’Ibuprofène/ Maux de gorge, conduite à tenir/ Vaccination de 0 à 6 ans/ Vaccins contre la grippe/ Conseils diététiques dans le cas HTA / sportif / Cholestérol / Diabète/ personne âgée, adénome prostatique / femme enceinte /  Cicatrisation et pansements/  Choix d’un antiseptique

Si autre thème : soumettre au tuteur CFA

 REMUNERATION

BREVET PROFESSIONNEL DE PREPARATEUR EN PHARMACIE
CONTRATS D’APPRENTISSAGE ET DE PROFESSIONNALISATION
Salaires applicables au 1er mars 2019 (base 35 heures)1
(Accord collectif national étendu du 7 mars 2016 relatif à la rémunération des jeunes préparant le brevet professionnel de préparateur en pharmacie et à la classification des emplois de préparateur en pharmacie)

CONTRATS CONCLUS A COMPTER DU 14 NOVEMBRE 2016

Contrats d’apprentissage       Contrats de professionnalisation​
 Année de formation 1ère année de B.P.   2ème année de B.P.  Année de formation 1ère année de B.P.    2ème année de B.P. 
B.E.P. Carrières sanitaires et sociales​   55 % du coeff. 145  65 % du coeff. 155 B.E.P. Carrières sanitaires et sociales​ 

 55 % du coeff. 145

pour les moins de 21 ans

 65 % du coeff. 155

pour les moins de 21 ans

100 % coeff. 145

pour les 26 ans et plus2

  100 % du 155

pour les 26 ans et plus2

 70 % du SMIC de 21 ans à 25 ans3 
 100 % du SMIC ou 85 % du coeff. 100 pour les 26 ans et plus4 

Baccalauréat ou tout autre titre ou diplôme

permettant de s’inscrire en première année

des études de pharmacie5

 56 % du coeff. 150  67 % du coeff. 160

Baccalauréat ou tout autre titre ou diplôme

permettant de s’inscrire en première année

des études de pharmacie5

 56 % du coeff. 150

pour les moins de 21 ans

 67 % du coeff. 160

pour les moins de 21 ans

  100 % du coeff. 150

pour les 26 ans et plus2

  100 % du coeff. 160

pour les 26 ans et plus2

 70 % du SMIC de 21 ans à 25 ans3 
 100 % du SMIC pour les 26 ans et plus4 

 

1 Réf. aux minima conventionnels définis par accord collectif national du 11 mars 2019 ainsi qu’au montant du SMIC au 1er janvier 2019.
2 Applicable aux contrats d’apprentissage conclus à compter du 1er janvier 2019. Le code du travail prévoit une rémunération égale à 100 % du SMIC ou du coefficient de l’emploi occupé pour les apprentis âgés de 26 ans et plus.
3 Le code du travail prévoit une rémunération égale à 70 % du SMIC pour les titulaires d’un contrat de professionnalisation âgés de 21 ans à 25 ans inclus.
4 Le code du travail prévoit une rémunération égale à 100 % du SMIC ou à 85 % du coefficient 100 pour les salariés âgés de 26 ans et plus.
5 Majorations pour les titulaires d’un baccalauréat professionnel ou équivalent (baccalauréat technologique par exemple) et pour les jeunes de moins de 26 ans titulaires d’un diplôme de niveau III ou équivalent (BTS, DUT…) : cf. corps de la circulaire.

Consulter la grille des salaires (Le Moniteur des Pharmacies)